Filtre à pailleLa région Haute-Normandie est classée « zone vulnérable » depuis février 2003. A compter du 1er janvier 2007, l’ensemble des éleveurs hauts-normands devait être aux normes (ou avoir déposé un projet de mise aux normes auprès de l'administration).

Les solutions « classiques » (fosse à lisier en béton, etc.) sont parfois très coûteuses et peuvent compromettre la viabilité financière des exploitations. Il existe des techniques de mise aux normes dites « douces » ou « économes » qui font appel à des systèmes de phyto-épuration et de décantation : les filtres à paille ou plantés de roseaux, le bassin tampon de sédimentation et le lagunage.

Les Défis Ruraux accompagnent les nouveaux agriculteurs dans la mise aux normes de leur élevage et les mettent en relation avec des éleveurs pionniers de la méthode "douce".
Du conseil technique au suivi et la réception de travaux, chaque accompagnement s'adapte à vos besoins.

Contact : Stéphane Troche

Solutions techniques

 

Diverses installations sont possibles...

Le choix du système de mise aux normes à mettre en place sur votre exploitation dépend du type d'effluents nécessitant un traitement. Si besoin, faites le point sur la définition des différents types d'effluents d'élevages.

 

Les fossés lagunants

Produits concernés : eaux blanches et vertes, effluents domestiques après fosse septique

Principe : système composé de 4 bassins successifs dont les deux premiers sont en géomembrane.
Epandage : sur parcelle enherbée.

Avantages : qualité moindre d'effluents à stocker. Epandage passif. Peu de pente nécessaire.

Inconvénients : ne traite pas les eaux brunes, ni les jus de fumière. Entretien et surveillance régulière.

Plus d'infos

Le filtre planté de roseaux

Produits concernés : eaux blanches et vertes des quais (après raclage), effluents domestiques après fosse septique.

Principe : système composé d'une cuve tampon d'homogénéisation et de 2 étages de filtres plantés de roseaux.
Epandage : sur parcelle enherbée

Avantages : quantité moindre d'effluents à stocker/ Epandage passif. Peu de surface nécessaire

Inconvénients : ne trait pas les eaux brunes, ni les jus de fumière, ni les eaux vertes de l'aire d'attente. Entretien et surveillance.

Plus d'infos

Le bassin tampon de sédimentation + tuyau perforé (ou lagunes)

Produits concernés : eaux blanches et eaux vertes, eaux brunes, jus de silos, purin, lixiviats, effluents domestiques après fosse toutes eaux.

Principe : système composé de 2 compartiments (décantation et stockage)
Epandage : sur prairie par tuyau perforé ou asperseur mécanique

Avantages : surface d'épandage réduite. Epandage possible en hiver. Traite tous les effluents peu chargés.

Inconvénients : gestion difficile si hiver pluvieux. Epandage fréquent. Déplacement fréquent du tuyau.

Plus d'infos

Le filtre à paille + fosse tampon (ou lagunes)

Produits concernés : eaux blanches et eaux vertes, eaux brunes, purin, lixiviats et jus de silos.

Principe : dalle bétonnée entourée de bottes de paille puis fosse tampon (lagunes avec épandage en continu possible).
Epandage : sur prairie par tuyau perforé ou par asperseur mécanique.

Avantages : auto-construction facile. Traite tous les effluents peu chargés. Surface d'épandage réduite. Epandage possible en hiver.

Inconvénients : avec lagunes, emprise au sol importante. Entretien et surveillance régulière.

Plus d'infos