restauration collectiveNous sommes récemment entrés en contact avec trois nouvelles collectivités pour les accompagner dans leur démarche d’introduire des produits locaux dans leurs cantines scolaires. Grand-Quevilly, Pavilly et Alizay ont toutes trois formulé des besoins différents en accompagnement : soutien dans la rédaction des marchés publics, travail sur les budgets, connaissance de l’offre en produits locaux…
Ces trois accompagnements témoignent de la diversité des collectivités – et donc des équipements - qui s’intéressent à la thématique : 2200 repas sont servis à Grand Quevilly chaque jour, pour seulement 180 à Alizay. Preuve, s’il en fallait encore, que tout le monde peut s’emparer de cette problématique du développement durable en restauration collective !

Contact : Stéphanie Heuzé

Mathieu ForgeotLa plantation des 10 km de haies financées en 2015 (cf.P’tit défi n°16) a commencé cet hiver avec une grande diversité de formes de haies et d’essences d’arbres. Pour Mathieu Forgeot qui cultive des plantes aromatiques et médicinales en bio, l’objectif est avant tout de favoriser la biodiversité et en particulier les auxiliaires des cultures ainsi que les pollinisateurs. Il a donc choisi d’implanter autour de ses parcelles une diversité d’essences permettant d’assurer des floraisons presque toute l’année. Le linéaire mitoyen avec un agriculteur conventionnel est planté en double rang séparé de 1,2 m afin de limiter la dérive de produits de traitement du voisin dans son champ. Enfin, à terme, le bois récupéré lors de la taille des arbres servira à faire fonctionner un séchoir collectif au bois pour sécher les plantes aromatiques.
Les plants sont paillés avec du compost au pied et de la paille pour garder l’humidité dans le sol et empêcher les « mauvaises » herbes de concurrencer les arbres au début de leur croissance.
Les plantations se termineront l’automne prochain. Merci à tous les contributeurs pour avoir rendu possible ce projet. Nous vous tiendrons informés du résultat final.

Contact : Dernis Hernandez

Groupe pays de BrayDu côté du groupe du Pays de Bray, regroupant lui aussi une dizaine d’éleveurs/ses, cette année sera l’occasion de sepencher sur la maîtrise des charges :

  • Le coût alimentaire du troupeau d’une part, avec un outil en ligne créé par le groupe pour comparer les rations des uns et des autres au fur et à mesure de l’année. « Quelle est l’efficacité de ma ration ? Qu’est-ce que le pâturage me permet de gagner ? Mes concentrés sont-ils valori-sés ? etc. » Autant de questions qui seront abordées au cours de l’année, et dont quelques élé-ments de réponse ont déjà été abordés lors de la formation sur les rations hivernales avec Marine Lemasson, nutritionniste animale et formée à la méthode Obsalim.
  • Mais 2017 sera aussi l’occasion de commencer à se pencher sur les itinéraires techniques des cultures, notamment celles destinées à l’alimentation du troupeau. Le groupe du Pays de Bray est en effet engagé depuis juillet 2016 dans la démarche Ecophyto : l’occasion d’expérimenter de nouvelles stratégies de réduction d’intrants.

Contact : Céline Déprés

herbeEn ce début d’année 2017, un groupe d’échange sur les systèmes herbagers se constitue sur le Pays de Caux. Suite à une première rencontre mi-février pour établir les objectifs et le programme de l’année, le groupe a choisi de travailler sur une meilleure valorisation de l’herbe et les systèmes pâturants. Quelques semaines plus tard, une deuxième réunion sur le déprimage (1er tour de pâturage en sortie d’hiver) a eu lieu. L’occasion de revenir sur le fonctionnement de la prairie, mais aussi d’aborder quelques conseils clés pour mettre en place un pâturage tournant efficace et ne pas manquer le début de la saison.
Près d’une dizaine d’éleveurs étaient présents lors de ces deux rencontres. Le groupe est bien entendu ouvert à toute personne qui souhaiterait nous rejoindre. Les Défis Ruraux misent sur le travail de groupe pour favoriser les échanges et permettre à chacun de découvrir les approches de ses pairs et éventuellement d’y puiser ses propres solutions adaptées aux spécificités de son système et à ses objectifs.
Prochaines rencontres : en mai puis juin. N’hésitez pas à contacter Céline Déprés pour découvrir nos accompagnement des groupes et nos accompagnements individuels.

Contact : Céline Déprés