Les origines de L'oie normande

L’oie normande est une race autochtone, typique de la Normandie. Elle présente 2 qualités spécifiques : sa taille bien développée et la coloration différente du plumage des deux sexes (le mâle est blanc alors que la femelle est grise & blanche).

A l’origine, l’oie normande était surtout répandue dans la Manche, puis elle a conquis le reste de la Normandie grâce à sa chair dense et exquise. Au début du XXe siècle, la qualité gustative de cette race était connue jusqu’en Angleterre : de Cherbourg, des troupes entières d’oies soigneusement élevées partaient pour le «·Christmas·» anglais.

Ses caractéristiques

UNE OIE D'HERBAGE. L’oie normande est une race connue pour sa rusticité et sa facilité d’élevage. Grosse consommatrice d’herbe, la finition de ces oies peut se faire avec des pommes : le plus grand plaisir des oies normandes est de consommer les fruits véreux qui tombent avant les autres en automne.
Ainsi, c’est un élevage qui peut s’intégrer facilement dans des exploitations ayant un verger à valoriser.
On peut élever jusqu'à 60 oies/hectare, durant l'été, et 20/hectare, en hiver.

UNE PRODUCTION SAISONNIERE. La production d’Oie Normande est saisonnière, la période de ponte ne dure que 3 mois, de mars à fin mai. Elles sont prêtes à consommer au moment des fêtes de fin d’année. Un atelier de production d’Oie Normande peut permettre aux exploitations d’agrandir la gamme de produits au moment des fêtes.

Bonne tondeuse écologique en été, complément de revenus

UNE EXCELLENTE OIE A ROTIR. L’Oie Normande fournit, du fait de sa grande consommation d’herbe, des rôtis peu gras. Ce n’est donc pas une oie de production de foie gras, elle constitue plutôt une volaille à rôtir (2.5 à 2.8 kg prêts à cuire). Sa chair est excellente. Cette oie est également intéressante à déguster en terrine.